Aller au contenu

Qui sont-ils?

Les Laids est un groupe de musique qui aime bien produire des sons, danser de manière étrange et dire des choses parfois vraies. Quand ils ont mangé leur pizza à la choucroute et qu’ils n’ont pas perdu de jack, une activité à connotation artistique se produit parfois.

William Tissy
William Tissy

murmure ou braille en français

Marion Nabel

pianote tout en vocalisant avec William

Marion Nabel
Manu Mat
Manu Mat

gratte une basse à électricité

Moni Gilyco

gratte de la guitare à électricité

Moni Gilyco
Jean Poilu
Jean Poilu

met en vibration un violoncelle

Virgile Torturu

rythmise avec une batterie

Virgile Torturu

Les Laids est aujourd’hui un groupe uni, et pourtant ils se rencontrèrent à la crèche et les parents durent les séparer lors d’une altercation. Suivant alors chacun leur propre chemin musical, Les Laids gravirent les échelons tantôt du lyrisme sonore, tantôt de la poésie rythmique, avec de fameux groupes comme Steak Tartare pour Manu Mat (le bassiste). Ce dernier dut hélas quitter le groupe, étant devenu végétarien à la suite d’une histoire farfelue avec une chèvre.

Pendant ce temps, William Tissy (le chanteur) apprit pendant des années le déhanché moldave avec son Maître Mama Padoumpou, tandis que Moni Gilyco apprit la viole de gambe afin de jouer de la guitare. Jean Poilu (le violoncelliste) rompit avec le catholicisme pour s’adonner au néo-psychédélisme transcendantal, mais finalement la raison l’emporta et il se rendit au supermarché.

C’est donc un jour fatidique de printemps que le destin fit en sorte de réunir à nouveau les six Laids d’un coup, par un hasard fortuit, au rayon charcuterie d’un supermarché critiquable. Certains se demandent d’ailleurs ce que faisait Manu Mat au rayon charcuterie… Peut-être voulait-il négocier des accointances avec Marion Nabel (la pianiste), qui s’essayait alors à de nouveaux bruits à base de mortadelle. Ici, le miracle se fit, et Virgile Torturu (le batteur) vint compléter le futur groupe légendaire car il volait des morceaux de polystyrène pas loin, afin d’insonoriser sa cuisine.

En sortant du supermarché, Les Laids se rendirent chez Virgile, dans l’espoir de jouir de l’insonorisation. Ils rajoutèrent des coussins ainsi qu’un duvet pour améliorer la pièce et en profitèrent pour tourner 2 clips. Trois répétitions plus tard, Les Laids avaient enregistré 14 titres, qu’ils tassèrent dans un album nommé « -20% ». Epuisés, ils revinrent au supermarché et achetèrent des lingettes avec le pot commun.